ARTICLES

Leader de la recherche et de la pratique médicale homéopathique,

le Dr Peter Fisher meurt accidentellement à Londres

skynews dr peter fisher peter fisher 4391713

Notre confrère Peter Fisher a perdu la vie mercredi 15 août 2018 après une collision avec un poids lourd, à Londres, alors qu'il circulait à vélo. C’est une perte immense, pour les siens d'abord, pour l'homéopathie ensuite.

Diplômé de l'université de Cambridge et membre du Collège royal des médecins et de la faculté d'homéopathie, il était spécialiste de rhumatologie et s’était, depuis toujours, intéressé aux médecines complémentaires et alternatives, principalement l’homéopathie.

Depuis les années 1980, Peter Fisher était président de la faculté d'homéopathie et dirigeait la rédaction de la revue Homeopathy, seule revue homéopathique à être référencée sur Medline. Il a été directeur clinique et directeur de la recherche du Royal London Hospital for Integrated Medicine (anciennement Royal London Homoeopathic Hospital). Il était membre du comité scientifique de l’Homeopathy Research Institute. Il a présidé le groupe de travail sur l'homéopathie de l'Organisation mondiale de la santé et a siégé au groupe consultatif d'experts sur la médecine traditionnelle et complémentaire. Il a reçu la médaille d'or Albert Schweitzer de l'Académie polonaise de médecine en 2007. Peter Fisher était connu par ailleurs pour être le médecin homéopathe de la reine Elisabeth 2.

En 1989, l’une de ses études cliniques avait été publiée dans le British Medical Journal, prestigieuse publication médicale. Elle portait sur le traitement de la fibrosite par Rhus toxicodendron 6 CH. Peter avait mis deux ans pour rassembler suffisamment de patients – une trentaine - répondant aux critères d’inclusion de cette étude, parvenant ainsi à associer les exigences de la recherche clinique contre placebo aux techniques de prescription homéopathique (réf. : FISHER P., GREENWOOD A., HUSKISSON E.C., TURNER P., BELON P. Effect of homeopathic treatment on fibrositis (primary fibromyagia). British Medical Journal 1989, 299, p.365-366).

Peter participait régulièrement à tous les congrès internationaux d’homéopathie. Il restait profondément engagé dans la défense de notre pratique et dernièrement, il s’est âprement insurgé contre la mauvaise foi du rapport des académies des sciences européennes (2017) et autre « méta-analyse » australienne dont il connaissait la partialité. Concernant cette dernière, il militait activement pour que soient rendus publics les premiers résultats de l’étude... positifs pour l’homéopathie.

Peter Fisher était marié et père de deux filles. Nos pensées vont vers elles en ces jours d’immense tristesse.

 

Un pilier de l'homéopathie française, Alain HORVILLEUR,

nous a quittés le 28 février 2013

Alain Horvilleur n'est plus. Il aura fallu des jours et des jours d'hospitalisation, pour

détruire un homme qui méritait d'être connu.

 

Diplômé de la faculté de médecine de Lyon (1965) et élève de Charles Rousson, il s'installe en plein centre de la ville et d'emblée exerce la médecine homéopathique. Pendant des années il transmettra ses connaissances aux étudiants en médecine. Il participe à tous les congrès et bien souvent les anime. Il est Président de la Société rhodanienne d'homéopathie (1985), Président de la Fédération nationale des sociétés médicales homéopathiques de France.

En 2003, il accepte d'être le "grand témoin" des Entretiens homéopathiques de Paris. En 1987, il fonde l'Organisation médicale homéopathique internationale - O.M.H.I - Par la suite, il participe, en tant que commissaire, aux Entretiens internationaux de Monaco (1990-1991).

Mais son trajet est relié intimement à l'écriture ; il est le propagateur de l'homéopathie auprès du grand public. Ses ouvrages deviennent des best sellers. Aujourd'hui ces mêmes ouvrages édités en livres de poche sont à la portée de tous. N'est-ce pas là une grande chance pour notre Homéopathie.

Médecin il est, et homéopathe il restera. Cela l'oblige à écrire des livres professionnels de référence dont le dernier "Homéopathie, connaissances et perspectives" mérite de trouver sa place dans nos bibliothèques.

La profession lui rendra hommage :

- dans La Revue d'Homéopathie et bien entendu

- au cours du congrès national fédératif de La Rochelle, du 9 au 11 mai

Alain Horvilleur aimait ces congrès. Il s'imposait d'être très présent, très actif, très démonstratif, toujours au "top" des progrès informatiques et toujours avertis des publications du monde entier. Josette, son épouse, n'était jamais très loin et nous aimions ce couple auquel nous pensons aujourd'hui. Nous nous associons à la peine de cette famille qui a perdu une branche de soutien. Nous perdons tous un ami, un ami qui doit rester parmi nous. L'Homéopathie française peut être fière d'avoir été l'une de ses raisons de vivre.

Alain SAREMBAUD, Secrétaire général de la Fédération nationale des sociétés médicales

résumé et principales sources bibliographiques

 

La recherche en homéopathie a deux orientations principales :

- La recherche clinique dont le but est d’éprouver son efficacité par rapport au placebo et à des traitements de référence, et aussi de préciser ses indications, l’approche individualisée et globale restant cependant une caractéristique majeure de cette thérapeutique.

- La recherche fondamentale destinée à démontrer l’action des hautes dilutions et aussi à tenter d’en préciser les mécanismes possibles, particulièrement pour les hautes dilutions.

Recherche clinique

Des revues générales et des méta-analyses ont été réalisées en posant la question : l’homéopathie diffère-t-elle du placebo. Si les trois études les plus anciennes sont plus favorables (1, 2, 3), avec des réserves sur la qualité des essais (4), une méta-analyse plus récente a donné une réponse négative(5). Cependant, cette étude a fait l’objet de nombreuses réserves (6, 7), l’analyse préférentielle des essais de taille élevée au détriment des petits essais pénalisant des études bien adaptées à l’homéopathie individualisée (8). A la question : l’homéopathie diffère-t-elle du placebo, aucune méta-analyse n’a pu encore répondre clairement, la méthodologie des essais cliniques en homéopathie devant être améliorée et adaptée (9) en tenant compte en particulier de la personnalisation du traitement. De nombreuses études ont été réalisées sur des pathologies spécifiques et ont fait l’objet de méta-analyses et d’analyses Cochrane. Si l’on prend l’exemple des maladies allergiques, nous disposons d’une analyse Cochrane sur l’asthme (10), qui demande la réalisation d’essais individualisés et de deux méta-analyses, en faveur d’effets significatifs d’un médicament Galphimia Glauca (11) et de hautes dilutions d’allergène dans la rhinite allergique (12), les résultats obtenus dans l’asthme étant controversés (13). Ce sujet devrait faire l’objet de nouvelles études (14), la population des patients allergiques ayant fréquemment recours aux thérapeutiques complémentaires, en particulier l’homéopathie (15). L’homéopathie a également un intérêt démontré dans le traitement et prévention des infections ORL avec des résultats favorables à l’homéopathie par rapport au placebo sur 8 essais réalisés dans ce domaine (5). En pratique réelle, l’homéopathie a sur les infections ORL une efficacité égale à celle du traitement classique dans des études d’observation (16, 17) et dans le traitement de la grippe (18), ainsi que dans le traitement des la diarrhée infantile (19), de nombreuses études ayant été réalisées en pédiatrie (20). Elle peut être utilisée en tant que traitement complémentaire en rhumatologie (21-24), en médecine du sport (25, 26), en gynécologie (27-29), en pathologie digestive (30), en neurologie et en psychiatrie (31-34), ainsi qu’en cancérologie (35). Le choix thérapeutique est effectué en fonction des pathologies et des caractéristiques du patient. La pratique de l’homéopathie reste une pratique individualisée. Les essais sur l’homme sain ont été l’objet de lectures critiques (36,37) et de nouvelles expérimentations rigoureuses mettent en évidence un effet différent du placebo (38). En médecin vétérinaire, une base de données importante est disponible (39), et l’ intérêt de l’homéopathie en médecine dentaire est étudié (40).

Recherche fondamentale

La recherché biologique, effectuée sur des modèles animaux, cellulaires ou enzymatiques est en évolution constante: plus de 1300 articles publiés dans des revues d’homéopathie ou des revues spécialisées (41). L’accent est mis sur la répétabilité et la reproductibilité des études (42, 43, 44), particulièrement celles effectuées avec des hautes dilutions (45). Des résultats reproductibles sont obtenus avec des hautes dilutions en toxicologie, en pharmacologie végétale sur des plantes saines et intoxiquées, en physiologie animale, en allergologie expérimentale et immunologie, en pharmacologie sur des phénomènes de thrombose, et sur des systèmes enzymatiques. Ces études sont de qualité souvent bonne (46,47), et leurs résultats sont majoritairement positifs. Mais elles doivent pour certaines faire l’objet de nouvelles études indépendantes, ou être reprises avec des techniques plus récentes. La recherche des mécanismes d’action a fait l’objet d’études physiques de qualité variable (48). Cependant des études de qualité ont été publiées de façon reproductible dans des revues de référence en utilisant des techniques variées : calorimétrie et conductivité (49,50), thermoluminescence (51), résonance magnétique nucléaire avec études des caractéristiques des protons de l’eau (52, 53). Les travaux sur la « mémoire de l’eau », excessivement médiatisés, ont fait l’objet d’études historiques et critiques (54, 55, 56) Parmi les facteurs pouvant intervenir, la formation de structures complexes et de nano bulles (57, 58), le rôle de la silice (59), des gaz dissous tels l’oxygène (60), l’action des biophotons (61) ainsi que la persistance de molécules dans les hautes dilutions (62) sont discutés (63). Une analyse plus détaillée des travaux de recherche en homéopathie et une bibliographie plus développée sont disponibles (64).

En conclusion, la recherche en homéopathie évolue et est indispensable pour favoriser l’intégration de cette thérapeutique dans les systèmes de santé (65). Le développement d’un enseignement universitaire adapté (66) devrait favoriser la réalisation de travaux de recherche indépendants.

B. Poitevin, conseiller scientifique du SNMHF.

 

Bibliographie

1. Kleijnen J, Knipschild P, ter Riet G. Clinical trials of homeopathy. BMJ 1991:316-23.
2. Linde K, Clausius N, Ramirez G, Melchart D, Eitel F, Hedges LV, Jonas WB. Are the clinical effects of homeopathy placebo effects? A meta-analysis of placebo-controlled trials. Lancet. 1997, 350:834-43
3. Cucherat M, Haugh MC, Gooch M, Boissel JP. Evidence of clinical efficacy of homeopathy. A meta-analysis of clinical trials. HMRAG. Homeopathic Medicines Research Advisory Group. Eur J Clin Pharmacol.2000;56:27-33.
4. Linde K, Scholz M, Ramirez G, et al. Impact of study quality on outcome in placebo-controlled trials of homeopathy. J Clin Epidemiol. 1999;52:631-6.
5. Shang A, Huwiler-Müntener K, Nartey L, et al. Are the clinical effects of homoeopathy placebo effects? Comparative study of placebo-controlled trials of homoeopathy and allopathy. Lancet 2005;366:726-32
6. Fisher P, Berman B, Davidson J et al. Are the clinical effects of homeopathy placebo effects? Lancet 2005;366:2082-3.
7. Poitevin B, Demonceaux A, Jeulin D. French Doctors’ response Homeopathy, 2006;95,1 :63-64.
8. Lüdtke R, Rutten ALB. The conclusions on the effectiveness of homeopathy highly depend on the set of analyzed trials. J Clin Epidemiol 2008. doi:10.1016/j.jclinepi.2008.06.015
9. Linde K. Systematic reviews and metaanalyses In Clinical research in Complementary Therapies. Principles, problems
10. Mc Carney RW, Linde K, Lasserson TJ. Homeopathy for chronic asthma. (Cochrane Review) In; The Cochrane Library, Issue 2, 2004. Chichester, UK, John Wiley & Sons, Ltd. McCarney RW, Linde K, Lasserson TJ. Homeopathy for chronic asthma. Cochrane Database of Systematic Reviews 1999, Issue 1. Art. No.: CD000353. DOI: 10.1002/14651858.CD000353.pub2
11. Wiesenauer M, Lüdtke R, A meta-analysis of the homeopathic treatment of pollinosis with Galphimia Glauca. Fursch Komplementärmed 1996; 3:230-4.
12. Taylor M.A, Reilly D, Llewellyn-Jones R.H, Mc Sharry C, Aitchison T.C, Randomised controlled trial of homeopathy versus placebo in perennial allergic rhinitis with overview of four trial series. BMJ 2000; 321:19-26.
13. Lewith GT, Watkins AD, Hyland ME, Shaw S, Broomfield JA, Dolan G, et al. Use of ultramolecular potencies of allergen to treat asthmatic people allergic to house dust mite: double blind randomised controlled clinical trial BMJ 2002; 324:520-3.
14. Poitevin B. Experimental study of homeopathy in allergology: 1) Clinical studies. Br Homeopath J. 1999,87:89-99 Poitevin B. The relation between allergy and homeopathy: a framework Homeopathy 2006,95,2:65
15. Schafer, Roehl A, Eichmann H-E, Ring J. Alternative medicines in allergies – prevalence, patterns of use and costs. Allergy 2002; 57(8):694-700.
16. Riley D. Open label trial of homeopathy vs. conventional medicine for respiratory and ear complaints seen in primary care settings. J Altern Complement Med 2001;7:149-159.
17. Haidvogl M, Riley DS, et al. Homeopathic and conventional treatment for acute respiratory and ear complaints: a comparative study on outcome in the primary care setting. BMC Complement Altern Med. 2007;7:7.
18. Vickers A, Smith C. Homoeopathic Oscillococcinum for preventing and treating influenza and influenza-like syndromes. Cochrane Database of Systematic Reviews 2009, Issue 3. Art. No.: CD001957. DOI: 10.1002/14651858.CD001957.pub4
19. Jacobs J, Jonas WB, Jimenez-Perez M, Crothers D. Homeopathy for childhood diarrhea: combined results and meta-analysis from three randomized, controlled trails. Pediat Infect Dis. 2003;22(3): 229-34.
20. Poitevin B, Homéopathie en pédiatrie :des études encourageantes ; La Revue d’Homéopathie, 2010,1 :4-11.
21. Jonas WB, Linde K, Ramirez G. Homeopathy and rheumatic disease. Rheum Dis Clin North Am. 2000;26:117-23.
22. Long L, Ernst E. Homeopathic remedies for the treatment of osteoarthritis: a systematic review. Br Homeopath J. 2001;90(1):37-43.
23. Bell IR, Lewis ID, Brooks AJ. et al. Improved clinical status in fibromyalgia patients treated with individualized homeopathic remedies versus placebo. Rheumatology. 2004;43:377-382.
24. Relton C, Smith C, Raw J, et al. Healthcare provided by a homeopath as an adjunct to usual care for Fibromyalgia (FMS): results of a pilot Randomised Controlled Trial. Homeopathy. 2009;98(2):77-82
25. Ernst E, Barnes J. Are homeopathic remedies effective for delayed-onset muscle soreness? A systematic review of placebo-controled trials? Perfusion. 1998;11:4-8.
26. Tveiten D, Bruset S. Effect of Arnica D 30 on marathon runners: Pooled results from two double-blind controlled studies. Homeopathy. 2003;92:187-9.
27. Thompson E.A., Alternative and complementary therapies for the menopause: a homeopathic approach. Maturitas 2010, 66: 350-354.
28. Smith CA. Homoeopathy for induction of labour. Cochrane Database of Systematic Reviews 2003, Issue 4. Art. No.: CD003399. DOI: 10.1002/14651858.CD003399.
29. Stevinson C, Ernst E. Complementary/alternative therapies for premenstrual syndrome: a systematic review of randomized controlled trials. Am J Obstet Gynecol. 2001;185(1):227-35.
30. Barnes J, Resch K-L, Ernst E. Homeopathy for postoperative Ileus ? A meta-analysis. J Clin Gastroenterol. 1997;25 (4): 628-33.
31. Pilkington K, Kirkwood G, Rampes H. et al. Homeopathy for anxiety and anxiety disorders: a systematic review of the research. Homeopathy. 2006;95(3):151-62.
32. Pilkington K, Kirkwood G, Rampes H. et al. Homeopathy for depression: a systematic review of the research evidence. Homeopathy. 2005;94(3):153-63.
33. Frei H, Everts R, von Ammon K. et al, Homeopatic treatment of children with attention deficit hyperactivity disorder : a randomised, double blind, placebo controlled crossover trial. Eur J Ped 2005 ;64,12 :758-67.
34. Heirs M, Dean ME. Homeopathy for attention deficit/hyperactivity disorder or hyperkinetic disorder. Cochrane Database of Systematic Reviews 2007, Issue 4. Art. No.: CD005648. DOI:10.1002/14651858.CD005648.pub2
35. Kassab S, Cummings M, Berkovitz S, van Haselen R, Fisher P. Homeopathic medicines for adverse effects of cancer treatments. Cochrane Database of Systematic Reviews 2009, Issue 2. Art. No.: CD004845. DOI: 10.1002/14651858.
36. Dantas F. How can we get more reliable information from homoeopathic pathogenetic trials? Br Homeopath J. 1996;85:230-236.
37. Dantas F, Fisher P, Walach H et al (1997) A systematic review the quality of homeopathic pathogenetic trials published 1945 to 1995. Homeopathy, 2007;96:4-16
38. Piltan D, Rist L, Siloes-Wust AP, Saller RTest of a homeopathic dilution of Aconitum Napellus. A clinical, randomized, double-Blind, controlled croosover study in healthy volunteers. Forsch Komplementmed 2009;16:168-173.
39. Clausen J, Albrecht H. Database on veterinary clinical research in homeopathy. Homeopathy 2010;99:189-191.
40. Varley P. What do homeopathic dentist do? Homeopathy. 2007;96:72-73.
41. www.carstensstiftung.de/hombrex consulté le 9 11 2009
42. Wallach H, Jonas W B, Ives J, Van Wijk R, Weingärtner O. Research on Homeopathy: state of the art. The Journal of Alternative and Complementary Medicine. 2005; 11(5): 813-829
43. Baumgartner S, The state of basic research in homeopathy In New directions of homeopathy research, Witt C, Albrecht H. Eds. KVC, Verlag, 2009; 107-130.
44. Poitevin B. L’homéopathie: Preuves expérimentales In L’homéopathie. Relations entre les recherches actuelles et la pratique médicale et pharm
aceutique. Entretiens du Carla. 24 et 25 Octobre 2002, 3:58-71 Erreur ! Référence de lien hypertexte non valide.
45. Endler PC, Thieves K, Reich C, Mathhiessen P, Bonamin L, Scherr C, Baumgartner S. Repetitions of fundamental research models for homeopathically prepared dilutions beyond 10-23: a bibliometric study, Homeopathy 2010; 99:25-36.
46. Witt CM, Bluth M, Albrecht H, Weißhuhn T, Baumgartner S, Willich SN. The in vitro evidence for an effect of high homeopathic potencies - A systematic review of the literature. Compl Therap Med 2007; 15, 128-138.
47. Linde K, Jonas WB, Melchart D, Worku F, Wagner H., Eitel F. Critical review and meta-analysis of serial agitated in experimental toxicology. Human and Experimental Toxicology, 1994;13:481-492.
48. Becker-Witt C, Weibhun ER, Ludtke R , Willitch S. Quality assesment of physical research in homeopathy Journal of Alt and Compl. Med. 2003;9:112-32.
49. Elia V, Elia L, Marchese M, et al. Interaction of “extremely diluted solutions” with aqueous solutions ofhydrochloric acid and sodium hydroxide. A calorimetric study at 298 K. J. Mol. Liq. 2007;130: 15-20
50. Elia V, Elia L, Montanino M, et al. Conductometric studies of the derially diluted and Agitated Solutions. On an anomalous effect that depends on the dilution process. J. Mol. Liq. 2007; 135:158-165.
51. Rey L, Thermoluminescence of ultra-high dilutions of lithium chloride and sodium chloride. Physica A: Statistical Mechanics and its Applications 2003;323:67-74.
52. Demangeat J-L, Gries P, Poitevin B et al. Low-field NMR water proton longitudinal relaxation in ultrahighly diluted aqueous solutions of silica-lactose prepared in glass material for pharmaceutical use. Appl Magn Reson 2004;:26 465-481.
53. Demangeat J.-L. NMR water proton relaxation in unheated and heated ultrahigh aqueous dilutions of histamine: Evidence for an air-dependent supramolecular organization of water. Mol. Liquids 2009;144: 32-39.
54. Thomas Y, The history of the memory of water, Homeopathy 2007;96:151-157.
55. Chaplin MF, The memory of water; an overview, Homeopathy 2007; 96: 143-150;.
56. Poitevin B, Mémoire de l’eau ou présence de la matière? La Revue d’Homéopathie, 2011,1 :4-11.
57. Demangeat J.-L. NMR relaxation evidence for solute-induced nanosized superstructures in ultramolecular aqueous dilutions of silica–lactose. J. Mol. Liquids 2010;155:71-79.
58. Montagnier L, Aïssa J, Ferris S, Montagnier J.L, Lavallée C, Electromagnetic signals are produced by aqueous nanostructures derived from bacterial DNA sequences, Interdiscip. Sci. Comput. Life Sci. 2009;1: 81-90.
59. Ives JA, Moffet JR, Arun P et al. Enzyme stabilization by glass-derived silicates in glass-exposed aqueous solutions. Homeopathy, 2010, 99:15-24.
60. Voeikov VL, The possible role of active oxygen in the memory of water, Homeopathy 2007;96: 196-202.
61. Czerlinsli G, Ypma T. Domains of water molecules provide mechanisms of potentization in homeopathy. Water 2010; 2: 1-14.
62. Chikramane PS, Suresh AK, Bellare JR, Kane SG. Extreme homeopathic dilutions retain starting materials: a nanoparticulate perspective. Homeopathy 2010, 99 : 231-242
63. Fisher P, On the plausibility of Homeopathy, Homeopathy 2008;97: 1-2.
64. Sarembaud A , Poitevin B. Homéopathie, Abrégés, Elsevie/Masson, 2011.
65. Poitevin B. Integrating homoeopathy in health systems Bulletin of World Health Organization. 1999;77,2 :160-6
66. Lebatard-Sartre, Chassort, Coison, Haefeli, Monier, Mozar. Rapport de la Commission d’Étude sur l’Homéopathie, Homéopathie Européenne, 1988;5 :7-21

sarembaudAvec vous tous, j'exprime notre peine de la disparition notre confrère, Alain Horvilleur. Toujours présent aux Entretiens homéopathiques de Paris, il en avait été le président, le grand témoin, en 2003. Pour tous, il fut l'un des propagateurs de l'homéopathie française ; ces entretiens comme notre congrès de printemps sont des moments qui lui sont dédiés.

Pour les homéopathes, cette année 2012 s'avère également une année riche d'expressions d'une part via La Revue d'Homéopathie, notre référence professionnelle, quatre années après sa première parution, reflet de l'activité des professionnels de l'homéopathie et de la vitalité de la Fédération nationale des sociétés médicales homéopathiques. Bien entendu, je vous invite à vous abonner et réabonner, c'est la seule revue française reconnue par la HAS et recensée sur les sites internationaux. Et d'autre part le Développement professionnel continu intègre tous les professionnels de santé, y compris les homéopathes, voire des thèmes spécifiques à la thérapeutique homéopathique via les organismes de formation come l'Unaformec, l'Afml, Évolutys, etc.

Cette année 2012, la Société homéopathique de l'Ouest, présidée par Gérard Chauvin a organisé le congrès de printemps grâce à mise en scène très réussie par Alain Pitel : congrès passionnant, instructif et convivial sur « les maux des émotions » dans cette superbe ville, belle et rebelle de La Rochelle.

L'année 2014 sera consacrée à un événement de portée internationale : une rencontre, du 16 au 19 juillet, de plus de mille médecins homéopathes venant de partout : ce 69e congrès international de la Ligue médicale homéopathique internationale, organisé par l'Association Patricia Le Roux, congrès où la Fédération nationale des sociétés médicales homéopathiques de France est partenaire depuis le début de la Ligue médicale homéopathique internationale. Une présentation sera faite par François Gassin.

Quant à nos Entretiens homéopathiques de Paris de 2013 relatifs à la relation psychiatrie et homéopathie, le titre souligne « l'homéopathie, un regard plus humain sur la santé ». Cette affirmation se veut une réalité et Geneviève Ziegel, disciple de Jacqueline Barbancey, en sera la présidente. D'autres médecins homéopathes interviendront sur cette interpellation : Jean-Luc Allier, Jean Lionel Bagot, Dominique Bernard-Tepper, Philippe Champion, Dominique Jeulin, Claude Jousset, Brigitte Lécot-Famechon, Dominique Fromentin, Jean-Louis Masson, Gérard Ostermann, Jean-Pierre Postel, Olivier Rabanes, Hélène Renoux et Catherine Voineau.

Le problème dz la fabrication et de la distribution des souches et des dilutions des médicaments homéopathiques est une préoccupation importante qui nécessite un débat serein et une responsabilité de tout un chacun, ce débat est abordé dans ce document par la présidente du SNMHF, Dominique Jeulin, comme dans La Revue d'Homéopathie par Bernard Poitevin.

La salle d'exposition jouxtant l'auditorium permet nos échanges indispensables et ceux avec nos partenaires, lesquels facilitent la tenue de nos congrès, les éditions des Actes, de l'Agenda 2011, du site rénové (www.homeopathie-medicale.fr), des rencontres, des relations avec les institutions et, bien entendu, d'autres projets mais surtout l'organisation des prochains congrès, notamment ceux des printemps puis d'octobre 2014.

Ainsi ces Entretiens homéopathiques de Paris, moment unique, synthétisent l'activité excetionnelle des homéopathes français et de leurs sociétés, attestant de leur volonté de rassembler, d'inclure tous les professionnels de l'homéopathie dans le débat et la promotion de notre thérapeutique. Enfin, la coutume est respectée avec une soirée très parisienne avec une pièce de boulevard au théâtre des Bouffes Parisiens.

Cordialement et confraternellement à vous tous, Alain Sarembaud.

 

loghomeo1

LOGHOMEO est un logiciel pour les praticiens homéopathes qu'ils soient médecins, sages-femmes ou pharmaciens, il a été développé par un praticien pour des praticiens.

Didier SAINTE-CATHERINE médecin généraliste en milieu rural depuis 23 ans et homéopathes depuis 1998 a été confronté à la nécessité d'inclure dans son arsenal thérapeutique l'homéopathie pour répondre efficacement à des situations pathologiques comme seule la médecine de « terrain » en ville ou à la campagne nous réserve.

Ces situations, la conviction d'avoir une solution à travers l'homéopathie, la « pression » des salles d'attente, les délais incompressibles de la « prise en main » de l'homéopathie ; autant d'éléments, autant de contraintes que seuls nos soucis de répondre à la souffrance de nos patients, de ne pas nuire (primum non nocere !), de travailler à l'amélioration de nos pratiques ; transforment en défis.

Le défi pour notre confrère Didier SAINTE-CATHERINE a été de développer un outil ouvert permettant :

> De travailler son homéopathie

> De gérer des dossiers patients

> D'évaluer sa pratique et de préparer des études observationnelles sur les meilleures pratiques en homéopathie

En pratique, nous restons praticiens, cet outil a comme premier objectif d'aboutir à une prescription la plus efficace possible et d'avoir la possibilité d'évaluer la conduite thérapeutique choisie.

 

LOGHOMEO propose d'aboutir à une prescription de trois façons :

> Par des ordonnances type

> Par des ordonnances libres

> Par des ordonnances guidées

Ces trois voies passent par des fiches de surveillance clinique qui permettent d'évaluer les bénéfices apportés par les prescriptions

1. Les ordonnances types répondent aux situations où la prise en compte du terrain n'importe guère

2. Les ordonnances libres permettent de faire un choix entièrement sous-tendu par l'approche personnelle du praticien

3. Les ordonnances guidées sont quant à elles le fruit de l'introduction de « filtres » successifs qui permettent à la façon d'un entonnoir d'aboutir à un choix de médicaments possibles.

 

Concrètement, le processus des ordonnances guidées se déroule de la façon suivante :

> On ouvre le dossier patient.

> On note le diagnostic ou la situation pathologique, cela a pour effet de proposer les médicaments qui dans leurs pathogénésies décrivent le diagnostic retenu.

> Puis on introduit les critères prédominants qu'apporte le patient (modalités d'aggravation et/ou d'amélioration, les sensations, les critères chronologique et d'alternance), chaque critère permet de réduire l'offre de médicaments.

> Le deuxième temps consiste à rechercher des médicaments spécifiques appelés médicaments outils (latéralisation, amélioration ou aggravation chronologique, médicaments de la fièvre, du prurit, des inflammations, de causalité, de sensation, d'ankylose, de calcification, d'infection).

> Les médicaments choisis sont alors regroupés dans le module ordonnance avec de nombreuses fonctionnalités dont on retient particulièrement la possibilité de les comparer à travers leurs pathogénésie et leurs implications dans les antécédents pathologiques du patient.

> A noter aussi la possibilité de rechercher des médicaments communs à plusieurs pathologies.

LOGHOMEO est un logiciel pour les praticiens homéopathes qu'ils soient médecins, sages-femmes ou pharmaciens, il a été développé par un praticien pour des praticiens.

Il s'appuie sur des matières médicales reconnues telles : « pharmacologie et matière médicale homéopathique » de B POITEVIN, D DEMARQUE, J JOUANNY, Y SAINT-JEAN ; « matière médicale homéopathique » de M GUERMONPREZ ; « matière médicale du praticien homéopathe » de H VOISIN.

> Le site LOGHOMEO.NET

loghomeo2loghomeo3